Parlez à un
avocat
spécialisé
7J/7 8h-22h
ou appelez nous au 01 43 80 78 42
* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.

Selon les termes de l’article 225-3 du Code pénal, l’abandon de famille est « le fait, pour une personne, de ne pas exécuter une décision judiciaire, une convention judiciairement homologuée ou une convention prévue à l’article 229-1 du code civil lui imposant de verser au profit d’un enfant mineur, d’un descendant, d’un ascendant ou du conjoint une pension, une contribution, des subsides ou des prestations de toute autre nature dues en raison de l’une des obligations familiales prévues par le code civil, en demeurant plus de deux mois sans s’acquitter intégralement de cette obligation ». Il est puni de deux ans d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

I – Qui peut porter plainte ?

Il faut correspondre aux critères suivants :
 
  • Une décision de justice devenue définitive et dument signée ou une convention judiciairement homologuée prévoyant le versement d’une contribution ou l’exécution d’une prestation en votre faveur, au profit d’un enfant mineur.  
  • Cela fait plus de deux mois que le débiteur de cette contribution ou de cette prestation ne s’en acquitte pas ou seulement de façon partielle
Alternativement au dépôt de plainte, qui est géré par les services de Police et dont l’issue est décidée par le Procureur de la République, il est possible de faire citer son débiteur devant le Tribunal correctionnel.

II – Faire citer directement le débiteur devant le Tribunal correctionnel

L’avocat rédigera la citation à comparaitre en reprenant tous les arriérés dus par votre débiteur. Cette citation sera alors délivrée par voie d’huissier dans un délai d’au moins dix jours avant la date d’audience correctionnelle.

III – L’audience

L’assistance d’un avocat est vivement recommandée. Vous n’êtes pas non plus obligé d’assister à l’audience, contrairement à votre débiteur. S’il est reconnu coupable d’abandon de famille, l’infraction pourra être mentionnée sur son casier judiciaire.
 
Le cabinet SH avocat, par son expertise et son expérience, est en mesure de vous accompagner dans le cadre de cette procédure correctionnelle d’abandon de famille.
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.